A la découverte de Simplon & co - la fabrique de codeurs  

Une fabrique sociale de codeurs peu ordinaires pour lutter contre le décrochage scolaire.

C'est sous une belle verrière éclairée, dans ce haut lieu d'innovation parsemé d'objets connectés, que nous découvrons Simplon.Co. Cette fabrique de codeurs, labellisée « French Tech », vient d'obtenir une mention spéciale en innovation sociale, lors de la 13e édition des Grands prix de l'innovation, organisée par Paris Région Lab.

Simplon.Co n'est pas seulement une fabrique de talents numériques, un écosystème riche d'événements et d'activités autour de l' e-inclusion, c'est aussi un lieu où tout est possible. A l'heure de la transition numérique, Simplon.Co combat la morosité ambiante et tente d'inverser la courbe du chômage en France, en imposant un usage créatif du numérique.

Mathilde Aglietta, chef de projet et référent numérique chez Simplon.Co Montreuil, nous expose aujourd'hui sa vision de l'innovation en France et nous parle du développement de cette entreprise sociale et solidaire. 

CV. Bonjour Mathilde, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

A un double diplôme Management et Design (Strate College - Grenoble EM) et des stages dans le domaine du numérique j'ai développé une agence-web (Alpine-lab.com), spécialisée dans le langage Ruby/Rails, avec deux amis ingénieurs, durant deux ans. J'ai, en parallèle, mené une activité de "mentor" design, d'abord à la Web School Factory, dans l'incubateur Start-Up Leadership, puis chez Simplon et enfin à l'EM Lyon.

CV. Pourquoi avoir décidé de rejoindre l'aventure Simplon.Co ?

C'est par cette activité de mentor que mes liens avec Simplon ont commencé à se tisser : j'ai mis en place, avec Julien Pascual (agence Makibie) un atelier de design stratégique pour les recrues de la première promotion. Souhaitant tourner d'avantage ma carrière vers l'éducation, en conservant une dose vitale de numérique, j'ai eu envie de prendre en main le développement de l'école à Lyon.
C'est quelques mois plus tard que j'ai également rejoins l'équipe opérationnelle Montreuilloise, c'était alors une évidence. Je suis aujourd'hui chef de projet et responsable du développement Lyonnais.


CV. Quel est le modèle économique de cette fabrique de talents numériques ?

Les formations que nous proposons (web-developpeur, référent numérique ... sur un format intensif de six mois, en présentiel) sont gratuites. Nous sommes bénéficiaires d'aides de l'Etat et des régions, ainsi que de sponsoring privé à hauteur de 30%, Orange et Microsoft sont nos principaux partenaires. Nous finançons donc ces formations en formant des publics de professionnels aux pratiques numériques au sens large, de manière payante.

Nous pensons que ceux qui le peuvent doivent financer la formation pour ceux qui ne peuvent pas.

CV. En plus des formations intensives de 6 mois dédiées aux jeunes issus des quartiers populaires, vous proposez également des formations « Actions » ou encore des « Hackathons ». A qui sont adressées ces offres ?

Ces formations (découverte du code, méthodes agiles, objets connectés et API, design thinking...) qui sont bien-sûr éligibles au DIF et sont destinées aux cadres, aux salariés et porteurs de projet. Elles ont pour but de pousser l'innovation par différentes voies, en fonction des problématiques de chaque entreprise. Notre offre répond à des attentes et elle est contextualisée dans la réalité de chaque entreprise.
Nous nous entourons ensuite des meilleurs mentors/experts pour accompagner les équipes dans la formation.

CV. Quel regard portez-vous aujourd'hui sur l'innovation au sein de nos entreprises Françaises ? Pensez-vous que le design thinking puisse accompagner le changement de paradigme de notre économie ?

Aujourd'hui l'innovation dans les entreprises est souvent freinée par l'organisation en elle-même. Les structures ne favorisent pas la communication, l'échange et la pluridisciplinarité. De même, on a jusque-là innové en écoutant le marché, donc les chiffres... c'est là que le design dans l'innovation trouve son sens : il utilise les méthodologies et le regard du designer pour comprendre l'humain, dans toute son irrationalité et créer ainsi des solutions qui répondent à des besoins et non à des études. Nous formons des salariés à ces méthodes pour leur permettre à la fois de faire dialoguer des métiers et des expertises mais aussi d'avoir un regard neuf sur leurs clients, et donc leurs produits, leurs services, et leur mission pour le monde.

CV. Simplon.Co fête désormais sa quatrième ouverture. Quelles sont vos prochaines étapes de développement ?

Nous devons renforcer notre développement en Île-de-France, pour répondre à la forte demande. Mais aussi dans tous les territoires où se trouvent des besoins, et ils sont nombreux. Nous arrivons à Lyon et Marseille, en Ardèche dans les Dom-Tom (Guyane et Guadeloupe) ainsi qu'en Afrique du Nord.
Bientôt, nous espérons ouvrir Simplon au Mali, main dans la main avec le groupe Orange.

Le second axe, c'est de diversifier les formations intensives, pour permettre au plus grand nombre l'accès à la formation qualifiante.

CV. Envisagez-vous, dans les prochaines années, un Simplon.Co US ou encore un Simplon.Co China..?

Oui bien entendu car il y a aux États-Unis, où la formation est si chère, de vrais besoins en matière de formation gratuite et qualifiante. On espère donc un Simplon US pour bientôt ! Quand à la Chine, c'est un territoire plus complexe, surtout en matière d'administratif. Nous n'avons pas encore les ressources aujourd'hui, mais si le besoin s'en fait sentir, nous irons, seuls ou en partenariat avec des institutions qui sont nos partenaires en France et qui sont déjà présentes là-bas (HEC Paris, par exemple).

Pour retrouver toute l'équipe de Simplon & Co - https://simplon.co

En savoir plus

Simplon.co est une entreprise agréée solidaire créée en avril 2013. Elle propose des formations gratuites de 6 mois (développeur d'applications web/mobile, référent numérique, data artisan) prioritairement ouvertes aux demandeurs d'emploi, allocataires du RSA, jeunes des quartiers populaires, des diasporas et des milieux ruraux, ainsi qu'aux filles qui sont insuffisamment représentés dans les métiers techniques.

Simplon and Co est également lauréat du BFM Award de l'engagement avec @murielpenicaud #BFMAwards @LeCercleWealth